accueil > l’aut’journal > archives > sommaire > article
Comment ça trop de commandites ?
N° 210 - juin 2002

Quelques degrés d’éclipse
Renaud Germain

Livre 0 Passager



William Landry travaille dans un magasin d’import-export dans notre Montréal cosmopolite actuel. Au sortir d’une peine d’amour, le laissant insomniaque, désorienté et exténué, il accepte la proposition de son patron de partir au Maroc sans vraiment y croire. Dans les préparatifs de son départ, il s’évade en campagne avec copains et copines, en espérant tout oublier. Et si ce vœu devenait réalité ?

Ce premier roman, hédoniste, singulièrement vivant par ses personnages et ses lieux, circonscrit bien sa narration, en la relançant judicieusement par quelques coups de théâtre. Son réalisme nous le fait rapprocher de l’Hiver au cœur d’André Major, tout en explorant le thème de l’errance, quoique de manière un peu idéaliste. Mais, avec son agréable légèreté, il nous éloigne assurément des romans qui intellectualisent à vide leurs maigres contenus.

Passager, Jean-François Gros D’Aillon, Éditions Lescop, 1999

Retour à la page précédente