L'aut'journal
Le dimanche 21 juillet 2019
édition web
L'aut'journal
archives
Retourner à L'Aut'Journal au
jour le jour

Recherche
accueil > l’aut’journal > archives > sommaire > article
Tous seront touchés
N° 332 - septembre 2014
In memoriam
Le legs de Robert Cadotte aux indépendantistes
Pierre Dubuc au nom de l’équipe de l’aut’journal
Notre camarade et ami Robert Cadotte nous a quittés le 17 juillet dernier. Sous le pseudonyme de Jeanne d’Arc Tremblay, Robert avait assumé une chronique sur la défense nationale dans les pages de l’aut’journal au début des années 1990 dans la foulée de la parution du livre La défense du Québec et la famille Tremblay paru en 1989.

Il avait également été, à l’origine, avec son groupe Pacijou, d’une extraordinaire campagne populaire sous le thème Un F-16 pour la paix.

Robert était avant tout un pédagogue. Avec son groupe La Maîtresse d’école, et à titre personnel, il est intervenu sur de multiples sujets, mais principalement sur des questions relatives à l’éducation. En 2012, il a réuni l’essentiel de ses contributions dans un livre intitulé Lettre aux enseignantEs. L’école publique va mal ! Les solutions dont on ne veut pas parler (M éditeur).

Robert était un militant indépendantiste de la première heure et il a toujours cherché à mettre ses talents de pédagogue au service de la cause. Il était l’initiateur du cahier pédagogique Parlons de souveraineté à l’école, qui a déclenché une furieuse campagne démagogique de la part de toutes les forces fédéralistes, semblable à celle provoquée par le manifeste L’école au service de la classe dominante, publié par la CEQ au début des années 1970.

Au cours des derniers mois, Robert a contacté l’aut’journal pour la publication de deux importants articles à l’intention des forces indépendantistes dans le contexte du nécessaire renouvellement de l’argumentaire en faveur de l’indépendance du Québec, sous le titre Indépen­dance : réflexion d’un vieux pédagogue

Dans le premier texte, il considérait que l’erreur fondamentale du PQ depuis 1995 avait été de se centrer sur les théories du marketing, les « tactiques » et les sondages plutôt que sur l’éducation en profondeur (voir l’aut’journal, no 330)

Dans un deuxième texte (voir ci-dessous), il propose, en contrepartie, un exemple de ce qui pourrait faire partie d’une « campagne d’alphabétisation » sur l’indépendance.

Robert était un homme engagé, doté d’un pouvoir de persuasion et d’un dynamisme hors du commun. Nous étions toujours un peu sceptiques lorsqu’il nous annonçait qu’il avait un nouveau « projet extraordinaire, bien ficelé, et qui susciterait l’enthousiasme ». Mais, avec ses explications et ses démonstrations, il réussissait toujours à vaincre toutes nos résistances et à nous mobiliser à ses côtés.

Son projet de « campagne d’alphabétisation » pour l’indépendance est coulé dans le même moule. Ne reste plus qu’à espérer qu’il se trouvera d’autres « Robert Cadotte » pour le porter et l’amener à se concrétiser. Pour notre part, à l’aut’journal, nous nous engageons à lui assurer la plus large diffusion possible.

Nos plus sincères condoléances à Diane, sa conjointe et complice, ainsi qu’à sa famille et à ses amis.

Retour à la page précédente

Partager cet article Imprimer cet article


 


Réseau Média
© l'aut'journal 2002
 
l'aut'journal sur le web
L'aut'journal sur le Web a
été réalisé par Logiweb.