L'aut'journal
Le dimanche 25 août 2019
édition web
L'aut'journal
archives
Retourner à L'Aut'Journal au
jour le jour

Recherche
accueil > l’aut’journal > archives > sommaire > article
Le Scandale Rio Tinto Alcan
N° 309 - mai 2012

Le scandale de Rio Tinto Alcan : Québec accorde une subvention de 83 833 $ pour chacun des 7 000 emplois !
Alain Proulx
Le conflit à l’usine de Rio Tinto Alcan (RTA) à Alma au Lac Saint-Jean est l’occasion de revoir les conditions exceptionnelles d’exploitation accor­dées à l’aluminerie en 1962, alors qu’elle a échappé à la nationalisation de l’électricité, et lors des différentes ententes intervenues par la suite avec le gouvernement du Québec et Hydro-Québec.

RTA a la propriété entière sur la rivière Saguenay de trois centrales et en vertu d’un bail renouvelé jusqu’en 2058, RTA est également locataire de trois centrales sur la rivière Péribonka pour une capacité installée globale de près de 3000 Mw qui permet une production d’environ 2000 Mw.

Son réseau comprend quatre interconnexions avec celui d’Hydro-Québec. Lors de la vente de l’Alcan à Rio Tinto, le gouvernement de Jean Charest a reconduit un contrat d’énergie signé en 1998 de 342 Mw de 2023 à 2045 et a accordé un nouveau contrat de 225 Mw et un prêt sans intérêts de 400 millions $.

Au total, RTA utilise 2 030 Mw d’électricité. Elle produit 17,78 TW/h à un coût de production de 1 cent le Kw/h pour des coûts de production de 178 millions $.

Si RTA achetait cette électricité au tarif L, le tarif Grande Entreprise que payent les autres alumineries, soit 4,3 cents le Kw/h, ses coûts de production seraient de 765 millions $. Les privilèges accordées en 1962 et lors de différentes ententes avec le gouvernement et Hydro-Québec, équivalent donc à une subvention de 587 $ millions par année.

Ce montant réparti sur les 7 000 travailleurs à l’emploi de RTA au Québec équivaut à une subvention annuelle de 83 833 $ par travailleur, soit plus que le salaire annuel moyen des travailleurs !

En trente ans (1980-2010), cette subvention à RTA a presque doublé, passant de 333 millions $ à 587 millions $, alors que le nombre d’emplois a diminué de près de la moitié, passant de 12 646 à environ 7 000.

Retour à la page précédente

Partager cet article Imprimer cet article


 


Réseau Média
© l'aut'journal 2002
 
l'aut'journal sur le web
L'aut'journal sur le Web a
été réalisé par Logiweb.