L'aut'journal
Le samedi 16 décembre 2017
édition web
L'aut'journal
archives
Retourner à L'Aut'Journal au
jour le jour

Recherche
accueil > l’aut’journal > archives > sommaire > article
La chorale de la désinformation
N° 195 - décembre 2000

Candidature de Paul Cliche
Pierre Dubuc

Dans Mercier



Notre collaborateur Paul Cliche se portera, selon toute vraisemblance, candidat de la gauche unie lors de l’élection partielle dans le comté de Mercier.

Initiateur du Rassemblement pour l’alternative politique (RAP) avec le débat qu’il a lancé dans les pages de l’aut’journal en 1997, Paul Cliche juge aujourd’hui que sa candidature dans Mercier est une façon de poursuivre la démarche de rassemblement entreprise il y a trois ans.

Paul Cliche croit encore au RAP. « En autant, dit-il, que celui-ci favorise l’unité de la gauche et ne se comporte pas en groupuscule. » Mais son analyse de la situation l’amène à cette conclusion 0 « Aucune des formations politiques existantes ne peut espérer unir de façon hégémonique sous son parapluie l’ensemble de la gauche », explique-t-il en faisant référence, entre autres, au RAP, au Parti de la démocratie socialiste et au Parti communiste du Québec

C’est donc dans la perspective de donner un nouvel élan au processus d’unité de la gauche qu’il pose sa candidature dans Mercier. « Une élection partielle est une occasion en or. Il n’y a pas de retombées financières pour les partis comme lors d’une élection générale alors que chaque vote est comptabilisé pour le financement du parti. » Cliche a déjà obtenu l’appui du PDS et du PCQ. Le conseil des régions du RAP a fait de même et il compte bien obtenir l’aval des membres du RAP de Mercier.

Le comté idéal

Il ne pouvait y avoir meilleur comté que Mercier pour une telle candidature, selon Cliche. « Mercier a toujours été à l’avant-garde. Mercier a élu Gérald Godin contre Robert Bourassa », rappelle-t-il en soulignant qu’il avait alors eu l’honneur de présenter la candidature de son ami Godin en tant que membre du Parti québécois de Mercier

Depuis, Cliche a démissionné d’un Parti québécois devenu néolibéral et Mercier est un comté dissident dans la grande famille péquiste. « Mercier fait preuve d’esprit gaulois et s’oppose au bunker », de dire Cliche en espérant secrètement que cet esprit d’indépendance l’amènera à élire un indépendant !

En terrain connu

Depuis déjà plusieurs semaines, Paul Cliche arpente le comté de Mercier. Son œil aguerri d’ancien président du FRAP, le Front d’action politique des années 1970, et de conseiller du RCM, représentant le Plateau Mont-Royal de 1974 à 1978, lui a permis de cerner les problèmes du comté.

« Bien que nous soyons sur le Plateau, il y a de la pauvreté », souligne-t-il. « Avec la montée du coût des logements, des familles sont évincées, souvent sauvagement », ajoute-t-il. Beaucoup de personnes seules habitent aussi le Plateau. « 51 % des résidents sont des personnes seules. Beaucoup de jeunes, beaucoup de travailleurs autonomes, beaucoup d’insécurité », lui ont appris ses recherches sur le comté.

Une population qui devrait donc être sensible à la revendication du revenu de citoyenneté de son ami Michel Chartrand qui lui a promis de venir faire campagne dans Mercier. Paul Cliche va évidemment mettre également de l’avant ses propositions pour un scrutin proportionnel. Rappelons qu’il a publié aux Éditions de l’aut’journal le livre le plus complet à ce jour sur cette question au Québec.

Avec ses collaboratrices et collaborateurs, Paul est en train de peaufiner l’ensemble de son programme. Son organisation se met progressivement en place. Connaissant son acharnement pour atteindre les objectifs qu’il se fixe, on peut déjà prévoir qu’il fera une chaude lutte au candidat péquiste, peu importe de qui il s’agira.

Celles et ceux qui veulent participer à la campagne de Paul Cliche dans Mercier peuvent le contacter à 0 (514) 256-8949

Retour à la page précédente

Partager cet article Imprimer cet article


 


Réseau Média
© l'aut'journal 2002
 
l'aut'journal sur le web
L'aut'journal sur le Web a
été réalisé par Logiweb.