accueil > l’aut’journal > archives > sommaire > article
Michel Chartrand (1916-2010)
N° 289 - mai 2010

Michel Chartrand (1916-2010)
Michel Chartrand
Mon père a travaillé durant 44 ans pour le gouvernement, sans pouvoir parler publiquement. Moi, j’ai décidé de parler. Et quand je parle aux travailleuses et aux travailleurs, je leur expose des problèmes qu’ils connaissent déjà. Et si je le fais, c’est pour qu’ils se rendent compte qu’ils ont raison de penser que ça va de travers, que ça n’a plus de maudit bon sens et, surtout, que ça pourrait être autrement.

Souvent, ils me disent : « Ah, si tout le monde comprenait ! » Et je leur réponds que tout le monde comprend ; si nous nous donnions seulement la peine de nous mettre ensemble et de nous organiser politiquement.

Mais on est encore trop inconscient. Faut dire qu’à l’école, puis dans nos médias, on ne parle à peu près pas de la réalité du travail, des travailleurs et des travailleuses.

En fait, tu passes 20 ans de ta vie le cul sur un banc d’école sans savoir vraiment d’où vient le pain qui est sur la table !

Dans nos journaux, à la radio, à la télévision, tous contrôlés par des Power, par des Péladeau… on ne peut pas dire que c’est de l’information libre, mais plutôt de la désinformation au quotidien.

Retour à la page précédente