L'aut'journal
Le vendredi 24 mai 2019
édition web
L'aut'journal
archives
Retourner à L'Aut'Journal au
jour le jour

Recherche
accueil > l’aut’journal > archives > sommaire > article
Le sundae des Amériques
N° 198 - avril 2001

Françoise David et Michel Chartrand réunis à Joliette
Serge Dubuc*
Le 14 mars, quatre cents personnes ont répondu à l’invitation de la Coalition régionale Lanaudière-Québec avril 2001 et se sont entassées dans la salle du café étudiant du cégep de Joliette pour entendre Françoise David et Michel Chartrand leur parler de mondialisation et de fraternité. Réunir ces deux personnalités sur la même scène fut un coup de chance pour la coalition qui s’est donnée pour objectif d’informer la population lanaudoise des enjeux du Sommet des Amériques et de mobiliser 200 personnes pour la manifestation du 21 avril à Québec.

Michel Chartrand, égal à lui-même, était intarissable. Tour à tour, soulevant l’assemblée d’indignation ou la faisant rire, il captiva l’attention durant plus de deux heures. Au-delà du spectacle et du personnage, 84 ans et toujours debout, un militant qui en impressionne plusieurs, entre autre chez les jeunes, Chartrand fit la démonstration de l’importance et de la faisabilité du revenu de citoyenneté avec une telle clarté et une telle simplicité qu’on ne peut qu’adhérer à ce projet.

« Et si c’était possible », de lancer Françoise David. Possible de se lever et de confronter nos gouvernements pour les obliger à la transparence dans les négociations au Sommet des Amériques, se lever et dire non au projet de libéralisation des marchés et d’exploitation qui ne profite qu’aux entreprises multinationales, d’imposer notre agenda de solidarité avec les peuples des Amériques.

Plus que des mots, un souffle d’espoir pénètre les oreilles et les consciences. Le début du changement. C’est ce qui s’est passé dans cette salle, l’impression que c’est possible, que ça commence dans nos têtes par « non, c’est assez ».

Pour la coalition, cet événement meublait une semaine déjà bien remplie. Formée en début d’année, sur l’initiative d’une poignée de militants, la Coalition Lanaudière-Québec avril 2001 n’a cessé de grandir. Elle compte actuellement 13 regroupements d’organismes, la CSN et la CSQ bien sûr, mais aussi des regroupements régionaux de groupes de femmes, groupes communautaires, assistées sociales, groupes écologiques, de solidarité internationale, Amnistie internationale, la pastorale sociale.

La coalition des tanné-es d’attendre

Ce réseau social de solidarité est le résultat de deux mobilisations récentes dans Lanaudière 0 la Coalition des citoyen-nes tanné-es d’attendre, qui, en début d’année 2000, mobilisa la population pour l’amélioration des soins de santé dans notre région et l’organisation régionale de la Marche mondiale des femmes, qui consolida ce réseau l’automne dernier.

En deux semaines, la coalition organisa une conférence avec Louise Vandelac et Gilles Éric Séralini sur les organismes génétiquement modifiés, un brunch avec Lorraine Guay lors du 8 mars, des réunions de cuisine, la soirée Chartrand-David. Plus de huit personnes mobilisées sur la mondialisation, c’est du bon travail d’information, mais c’est aussi beaucoup d’attentes de la part de la population. C’est maintenant le défi de la Coalition Lanaudière-Québec avril 2001 0 maintenir le rythme, rejoindre plus de monde, préparer la manifestation du 21 avril.

*membre de la Coalition, Joliette

Retour à la page précédente

Partager cet article Imprimer cet article


 


Réseau Média
© l'aut'journal 2002
 
l'aut'journal sur le web
L'aut'journal sur le Web a
été réalisé par Logiweb.