L'aut'journal
Le jeudi 22 août 2019
édition web
L'aut'journal
archives
Retourner à L'Aut'Journal au
jour le jour

Recherche
accueil > l’aut’journal > archives > sommaire > article
Le sundae des Amériques
N° 198 - avril 2001

43 % des anglophones contre le fait que les immigrants apprennent le français
Pierre Dubuc
Un récent sondage vient jeter une douche d'eau froide sur le discours du Club Optimiste des tenants du nationalisme civique et inclusif. Selon ce discours entendu ad nauseam lors des audiences de la Commission Larose sur la langue 0 « Les anglophones font maintenant partie de nous », «Les anglophones acceptent la loi 101 », « Les anglophones reconnaissent le français comme langue d'usage public », etc.

Appelés à commenter l'énoncé suivant0 « Les immigrants doivent-ils apprendre à parler français comme langue de communication ? », 14,2 % des répondants de langue maternelle anglaise se sont dits « plutôt en désaccord » et 28,8 % ont déclaré être « tout à fait en désaccord ». Donc, un total de 43 % des anglophones se disent en désaccord, non pas avec le fait que les immigrants fréquentent l'école française ou s'assimilent aux francophones, mais qu'ils apprennent tout simplement le français comme langue de communication !

Notons que 76,8 % des répondants de langue maternelle autre que française ou anglaise étaient d'accord avec l'énoncé, mais près de 20 % étaient contre. Les immigrants ont donc une meilleure attitude que les anglophones d'origine, mais il reste encore beaucoup de chemin à faire.

La question était posée dans un sondage du journal La Presse (21 mars) sur le racisme, mais ses résultats n'étaient pas commentés dans l'article ! Sans doute parce qu'ils contredisaient le message général que le journal voulait transmettre. Le titre en première page du journal était 0 « Les Québécois méfiants face aux immigrants. »

Retour à la page précédente

Partager cet article Imprimer cet article


 


Réseau Média
© l'aut'journal 2002
 
l'aut'journal sur le web
L'aut'journal sur le Web a
été réalisé par Logiweb.