L'aut'journal
Le mercredi 16 octobre 2019
édition web
L'aut'journal
archives
Retourner à L'Aut'Journal au
jour le jour

Recherche
accueil > l’aut’journal > archives > sommaire > article
La victoire du français passe par le triomphe de l'anglais
N° 197 - mars 2001

Mes amies de filles
Élaine Audet

Portrait de Monique Foley



Monique Foley raconte qu’elle a commencé à faire de la radio communautaire dès l’entrée en ondes de Radio Basse-ville (CKIA-fm 96,1), le 31 octobre 1984. Elle a continué jusqu’à maintenant, sauf pendant un séjour de trois ans dans un collectif féministe au Nicaragua dont elle est revenue avec la ferme intention de créer une émission de femmes. « Bien consciente qu’une telle émission nécessitait beaucoup d’énergie de la part de femmes déjà militantes et super occupées, je cherchais une formule pour inclure tout ce beau monde sans surcharger personne (sauf moi!) », nous dit cette femme à l’énergie illimitée comme son engagement envers les femmes.

Tout a commencé par un souper réunissant une douzaine de vieilles et nouvelles militantes. En se quittant, elles avaient déjà réparti les tâches, chacune avait choisi le thème dont elle serait responsable, pendant que Monique Foley se chargerait de l’animation. À la mi-janvier 2000, l’émission MES AMIES DE FILLES entre en ondes une heure par semaine. Les émissions enregistrées consistent en six ou sept interventions au micro, le même nombre de « tounes » et une dernière intervention sur les activités intéressantes à venir. Pour avoir participé à l’une d’elles sur l’amitié entre femmes, je peux vous assurer que c’est extrêmement bien fait, bien documenté, intéressant, avec complicité assurée.

En septembre 2000, l’émission passe en direct et à une meilleure plage horaire, le jeudi à 18 h et, ce qui est fort apprécié, avec rediffusion le dimanche à 15 h. Chaque émission comporte un thème. Ainsi, depuis janvier 2000, elles ont traité, d’un point de vue féministe, de la mythologie, des contes de fées, de l’aide sociale, de l’amitié entre femmes, du groupe « Femmes, politique et démocratie », du « Collectif masculin contre le sexisme », de la violence envers les femmes, de l’image du corps des femmes, de la Marche mondiale des femmes de l’an 2000, de la situation des femmes dans le monde, de la mondialisation et elles ont également réalisé une entrevue avec la chanteuse Francesca Solleville.

Une autre initiative heureuse est de consacrer le troisième mardi de chaque mois à un « spécial lesbiennes » avec Nicole Vendette de la Collective Tutti Frutti. « Mon objectif au départ était de mettre le féminisme et les réalisations des femmes sur la place publique », nous dit encore Monique Foley. Bravo, c’est bien réussi ! Un exemple sans aucun doute à imiter.

Retour à la page précédente

Partager cet article Imprimer cet article


 


Réseau Média
© l'aut'journal 2002
 
l'aut'journal sur le web
L'aut'journal sur le Web a
été réalisé par Logiweb.