L'aut'journal
Le samedi 25 mai 2019
édition web
L'aut'journal
archives
Retourner à L'Aut'Journal au
jour le jour

Recherche
accueil > l’aut’journal > archives > sommaire > article
L'anglo " rose " de la Commission Larose
N° 202 - septembre 2001

C’est pas coulé dans le bronze
Jean-Claude Germain
J’ai deux estatues sur mon parterre / Une grandeur nature pis l’aut’format histouère, pourrait dire la chanson. Celle de René Lévesque qu’on avait installée devant le Parlement de Québec était grandeur nature pour la plus grande joie des enfants qui pouvaient lui tapoter le crâne. L’histoire en a pris ombrage et l’a remplacée par une autre dans sa pointure. On a trouvé un socle pour la petite dans le village natal de New Carlisle de l’ancien premier ministre.

Cela pourrait fort bien être le début d’une nouvelle tradition. Ainsi à l’avenir, on devrait toujours couler deux statues de tous les grands hommes politiques 0 une stature nature pour la ville d’origine et une grandeur historique pour le parterre du Parlement. Advenant le cas où la stature historique d’un personnage politique d’envergure aurait tendance à se rétrécir avec le passage du temps, on pourrait alors procéder à un échange de statues 0 ramener la petite pointure devant le Parlement et installer le format historique dans le seul endroit où le grand homme sera à tout jamais plus grand que nature 0 dans son village natal. René Lévesque avait l’habitude de répéter que rien n’est coulé dans le bronze. La postérité s’est faite un devoir de ne pas le contredire.

Retour à la page précédente

Partager cet article Imprimer cet article


 


Réseau Média
© l'aut'journal 2002
 
l'aut'journal sur le web
L'aut'journal sur le Web a
été réalisé par Logiweb.