L'aut'journal
Le samedi 19 octobre 2019
édition web
L'aut'journal
archives
Retourner à L'Aut'Journal au
jour le jour

Recherche
accueil > l’aut’journal > archives > sommaire > article
Pour un québec lucien
N° 244 - novembre 2005

Pour un québec lucien
Pierre Dubuc
On dit que la répétition d’une tragédie historique est une comédie. Cette maxime s’applique tout à fait au Manifeste pour un Québec lucide. Dix ans après la politique du Déficit zéro, voilà la politique de la Dette zéro !

Nous avons déjà eu un premier ministre qui se vantait de ne pas léguer de dette aux générations qui suivaient. Il s’appelait Maurice Duplessis.

À la même époque, il y avait un petit avocat de province qui faisait son beurre en collectant, pour le bénéfice des communautés religieuses qui administraient le réseau de la santé, les pauvres qui n’arrivaient pas à payer pour les soins qui leur avaient été prodigués. Il s’appelait Lucien Bouchard.

Que ce dernier ait aujourd’hui la nostalgie de cette époque ne nous étonne pas. Dans les habits du grand avocat du grand bureau de Montréal, on reconnaît toujours le petit avocat de province.

Que les Joseph Facal, Pierre Fortin et André Pratte aient endossé un document d’une telle pauvreté intellectuelle, avec une absence aussi criante de rigueur scientifique, les discrédite à tout jamais.

Finalement, c’est un signe de bonne santé politique que le Manifeste ait été accueilli par une volée de bois vert de railleries, de sarcasmes et d’injures.

Retour à la page précédente

Partager cet article Imprimer cet article


 


Réseau Média
© l'aut'journal 2002
 
l'aut'journal sur le web
L'aut'journal sur le Web a
été réalisé par Logiweb.