L'aut'journal
Le samedi 19 octobre 2019
édition web
L'aut'journal
archives
Retourner à L'Aut'Journal au
jour le jour

Recherche
accueil > l’aut’journal > archives > sommaire > article
Madame Larigueur
N° 242 - septembre 2005

Madame Larigueur
Pierre Dubuc
Être rigoureuse, ce n’est pas être dure », déclare la présidente du Conseil du Trésor, Mme Monique Jérôme Forget, pour justifier la fin de non recevoir qu’elle oppose aux demandes des syndicats du secteur public.

« Ma fermeté n’est pas artificielle », ajoute-t-elle en défendant son cadre financier de 12,6 % en six ans dans lequel, bien entendu, elle inclut le règlement sur l’équité salariale. Question de rigueur !

Sans doute, cela comprend également la hausse prévisible de l’inflation résultant de la flambée du prix du baril de pétrole.

Pour appuyer la ministre, l’Institut économique de Montréal, grassement financé par les milieux patronaux, a produit coup sur coup deux études « rigoureuses ».

Une première affirme que les commissions scolaires pourraient économiser 78 millions $ en ayant recours à la sous-traitance pour l’entretien des écoles. Une deuxième soutient que le taux élevé de syndicalisation au Québec nuit à l’emploi et à l’investissement.

Le C.D. Howe Institute ajoute que la réussite scolaire n’a rien à voir avec le nombre d’élèves par classe. Une autre étude tout aussi « rigoureuse » qui tombe à point pour les éditorialistes, les commentateurs politiques et les fanatiques des courriers de lecteur. Une barre de savon avec ça ?

Retour à la page précédente

Partager cet article Imprimer cet article


 


Réseau Média
© l'aut'journal 2002
 
l'aut'journal sur le web
L'aut'journal sur le Web a
été réalisé par Logiweb.