L'aut'journal
Le mardi 2 juin 2020
édition web
L'aut'journal
archives
Retourner à L'Aut'Journal au
jour le jour

Recherche
accueil > l’aut’journal > archives > sommaire > article
Mariage à trois !
N° 240 - juin 2005

Mariage à trois !
Pierre Dubuc
La hantise d’une élection précipitée, qui verrait le Québec affirmer son aspiration à la souveraineté en envoyant une députation accrue du Bloc Québécois au Parlement fédéral, a vu à tour de rôle Jack Layton et Belinda Stronach se précipiter dans le lit de Paul Martin.

Toutes les lignes de démarcation entre la gauche et la droite s’effacent comme par enchantement quand il s’agit de défendre « l’unité nationale » du Canada, laissant apparaître la véritable nature d’un pays construit à même l’oppression du Québec.

La classe dirigeante du Canada anglais, qui a encensé pendant des années Paul Martin et ses budgets de compressions budgétaires, applaudit aujourd’hui sa dilapidation des surplus budgétaires pour acheter l’appui, tantôt du NPD, tantôt des provinces anglophones, même si cela fait voler en éclats les politiques de péréquation, fruit de décennies de négociations. C’est le scandale des commandites à la puissance dix !

Le Canada anglais veut à tout prix tuer dans l’œuf une séquence qui verrait l’élection du Bloc Québécois, suivie d’une élection du Parti Québécois et la tenue d’un nouveau référendum, dont il sait, depuis 1995, qu’il peut le perdre. La bataille référendaire est bel et bien engagée. Elle sera féroce. Qu’on se le tienne pour dit !

Retour à la page précédente

Partager cet article Imprimer cet article


 


Réseau Média
© l'aut'journal 2002
 
l'aut'journal sur le web
L'aut'journal sur le Web a
été réalisé par Logiweb.