L'aut'journal
Le dimanche 17 février 2019
édition web
L'aut'journal
archives
Retourner à L'Aut'Journal au
jour le jour

Recherche
accueil > l’aut’journal > archives > sommaire > article
La croix du CHUM
N° 236 - février 2005
Livre : Dominer le monde ou sauver la planète ? L’Amérique en quête d’hégémonie mondiale
L’opinion publique à la rescousse
Hubert Lewis
Dans la bouche des leaders de l’unique État voyou à prétention planétaire auquel nous sommes confrontés, les termes les plus prestigieux – liberté, démocratie, défense, progrès – servent à cautionner des actions qui en sont l’exact contraire. Un observateur venu de l’espace extra-terrestre aurait l’impression d’être tombé sur une planète de fous.

Il fallait un éminent linguiste doublé d’un dialecticien infatigable pour réhabiliter le sens des mots et démasquer les doubles standards du Pentagone et de l’administration américaine, selon qu’ils s’appliquent aux maîtres de l’Empire ou aux « mauvais élèves ». Noam Chomsky continue de nous étonner.

Des milliers de documents récemment déclassifiés ont permis à l’auteur de démontrer hors de tout doute la volonté de l’hégémonie des États-Unis et leurs efforts pour étouffer toute résistance intérieure et extérieure, réelle ou présumée.

Les démocrates Wilson, Roosevelt, Kennedy et Carter, (ces soi-disant idéalistes) ont préparé le terrain au fascisme actuel, au même titre que les républicains Reagan et Bush.

L’administration Bush II se donne le droit de frapper partout et en tout temps, faisant fi régulièrement des recommandations quasi-unanimes de l’ONU. Ce concept de « guerre préventive » – jugé ignoble par les Américains, en 1941, lors du raid japonais contre Pearl Harbor – « est un autre visa pour le désastre ».

Le constat des exactions de Washington est tel, selon Chomsky, que c’est la survie même de l’espèce humaine qui est en jeu. Nous avons frôlé la catastrophe nucléaire en octobre 1962 et les risques de dérapage n’ont fait qu’augmenter depuis. Pourrons-nous nous en tirer indéfiniment ?

« Autant de questions que la seconde superpuissance, l’opinion publique mondiale, doit à tout prix assimiler si elle veut sortir de l’enclos où on l’enferme. »

Dominer le monde ou sauver la planète ? L’Amérique en quête d’hégémonie mondiale, Noam Chomsky, Fayard, 2004

Retour à la page précédente

Partager cet article Imprimer cet article


 


Réseau Média
© l'aut'journal 2002
 
l'aut'journal sur le web
L'aut'journal sur le Web a
été réalisé par Logiweb.