L'aut'journal
Le jeudi 17 octobre 2019
édition web
L'aut'journal
archives
Retourner à L'Aut'Journal au
jour le jour

Recherche
accueil > l’aut’journal > archives > sommaire > article
Le Mario nouveau
N° 233 - octobre 2004
Livre
Où va le greffon Charest ?
Pierre Dubuc
C’est un petit livre fort utile que viennent de publier Gérard Boismenu, Pascale Dufour et Denis Saint-Martin sous le titre Ambitions libérales et écueils politiques. Réalisations et promesses

du gouvernement Charest.

« L’étude, à mi-chemin entre le bilan et l’analyse prospective, explique-t-on en introduction, est à la fois critique et éclectique, fondée sur une revue de l’actualité de la dernière année et informée par des perspectives théoriques complémentaires. »

Les auteurs nous proposent cinq clefs de lecture pour comprendre l’action du gouvernement libéral. Elles vont de l’amateurisme de l’équipe formée par Jean Charest à la mauvaise interprétation donnée au mandat telle que mise en lumière par la coalition « Je n’ai jamais voté pour ça ».

Une autre interprétation est celle du « patronat au pouvoir », le gouvernement Charest constituant le « bras politique » du milieu des affaires qui, dans le contexte du libre échange et de la mondialisation, vise à rendre la main-d’œuvre plus flexible et moins coûteuse.

On fait également écho à l’inquiétude de plusieurs militants libéraux qui se demandent si l’ancien dirigeant du Parti conservateur et fédéraliste n’est pas une « greffe politique instable » sur le Parti libéral.

Particulièrement intéressante est l’analyse de la vision libérale au cœur de l’action gouvernementale. « Le projet de société proposé par le PLQ est un projet où ce sont les individus pris séparément les uns des autres qui définissent les directions politiques. Dans ce cadre de référence, tout ce qui, de près ou de loin, ressemble à un regroupement et prétend parler au nom du bien commun ou de la collectivité n’est pas légitime. »

La mise en œuvre de cette philosophie a pour conséquence de marginaliser les acteurs collectifs comme les syndicats, les regroupements de citoyens, la société civile. Le remplacement des Conseils régionaux de développement par les Conférences des élus, les lois anti-syndicales adoptées sous le bâillon et les forums régionaux en témoignent.

À donner en lecture à tous ceux qui étaient montés aux barricades au printemps dernier et que l’été a assoupi.

Ambitions libérales et écueils politiques, Gérard Boismenu, Pascale Dufour et Denis Saint-Martin, Éditions Athéna, 2004

Retour à la page précédente

Partager cet article Imprimer cet article


 


Réseau Média
© l'aut'journal 2002
 
l'aut'journal sur le web
L'aut'journal sur le Web a
été réalisé par Logiweb.