L'aut'journal
Le mercredi 16 octobre 2019
édition web
L'aut'journal
archives
Retourner à L'Aut'Journal au
jour le jour

Recherche
accueil > l’aut’journal > archives > sommaire > article
Une guerre humanitaire
N° 204 - novembre 2001

2e congrès d'ATTAC 0 une consolidation politique réussie
Solange Ouellet
C'est sous le thème de À l'heure des Amériques, que l'Association québécoise pour la taxation des transactions financières pour l'aide aux citoyens (ATTAC-Québec) a tenu, le samedi 20 octobre dernier, son second congrès.

Les congressistes ont d'abord été appelés à débattre d'un rapport politique qui analysait la situation au lendemain des attaques terroristes du 11 septembre et des leçons à tirer des mobilisations contre les projets de marchandisation toujours plus poussée de nos sociétés.

Pour la taxe Tobin

Les congressistes ont décidé d'axer leurs efforts sur un large travail d'éducation populaire articulé autour des deux principales revendications de l'organisation 0 freiner la spéculation par l'imposition d'une taxe sur les transactions financières et contrer la criminalité financière favorisée par l'existence des paradis fiscaux.

Aussi, l'organisation amorcera-t-elle dans les prochaines semaines une vaste campagne visant à convaincre le gouvernement canadien de défendre – à l'occasion du Sommet de l'ONU sur le financement du développement qui se tiendra au Mexique en mars 2002 – l'esprit de la motion adoptée en mars 1999 par la Chambre des communes qui se déclarait favorable à une taxation des transactions sur le marché des devises (taxe Tobin).

Paradis fiscaux et criminalité

Les congressistes ont également réaffirmé l'urgence d'alerter l'opinion publique aux dangers que fait courir pour nos démocraties et nos principes d'équité fiscale la croissance rapide d'une criminalité financière favorisée par la multiplication des paradis fiscaux de par le monde. Cette urgence est d'autant plus ressentie à la suite des tragiques événements du 11 septembre que les médias font de plus en plus état que ces « havres de paix fiscaux » ont facilité le financement d'organisations terroristes.

Depuis sa fondation, ATTAC ne cesse de réclamer de nos gouvernements des actions énergiques pour mettre fin au secret bancaire et à la reconnaissance juridique de sociétés écrans, coquilles vides derrière laquelle sont dissimulées aussi bien des pratiques de blanchiment d'argent sale que d'évasion fiscale à grande échelle par les grandes entreprises et les grandes fortunes de ce monde.

Pour faciliter son travail de sensibilisation et de mobilisation, ATTAC-Québec entend mettre en place un « collège d'éducation populaire sur l'économie et les marchés financiers » de même qu'un regroupement large d'organisations qui partagent ses objectifs. Cette organisation accueillera des organisations – syndicales, religieuses, communautaires et autres – puisque seuls des individus peuvent être membres d'ATTAC.

Un collège d'éducation populaire

Les congressistes ont aussi voulu que ATTAC ne se contente pas de revendiquer mais propose des alternatives réalisables. C'est ainsi que l'association organisera un vaste chantier de réflexion – en lien avec ceux déjà ouverts par le mouvement ATTAC international et les milliers de personnes qui se rencontreront à l'occasion du deuxième Forum social mondial de Porto Alegre qui se tiendra à la fin de janvier 2002. C'est dans ce contexte que ATTAC-Québec œuvrera à resserrer ses liens avec les mouvements de la société civile partout dans les Amériques, car à la mondialisation des sociétés transnationales, ATTAC oppose la mondialisation des solidarités et des espoirs.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre site Internet 0 www.attac.org/quebec ou à communiquer avec Pierre Henrichon au 514-352-5539

Retour à la page précédente

Partager cet article Imprimer cet article


 


Réseau Média
© l'aut'journal 2002
 
l'aut'journal sur le web
L'aut'journal sur le Web a
été réalisé par Logiweb.