L'aut'journal
Le samedi 20 juillet 2019
édition web
L'aut'journal
archives
Retourner à L'Aut'Journal au
jour le jour

Recherche
accueil > l’aut’journal > archives > sommaire > article
Bonne Saint-Jean
N° 231 - juillet 2004

Bonne Saint-Jean !
Pierre Dubuc
Nous savons, depuis l'an passé, que le Premier ministre Charest – qui est né un 24 juin – préfère ne pas participer aux festivités publiques le jour de la Fête nationale et fêter en privé son anniversaire de naissance.

Aussi ne faut-il pas se surprendre que son gouvernement ait réduit de 500 000 $ le montant des subventions accordées au Comité de la Fête nationale, ce qui a contraint les organisateurs à annuler le traditionnel défilé à Montréal.

Les Québécoises et les Québécois n'auront qu'à fêter la Saint-Jean-Baptiste en privé – comme leur premier ministre – et s'ils tiennent vraiment à assister à un défilé, il y a toujours celui, généreusement commandité, du Canada le 1er juillet.

Privatiser la fête nationale cadre parfaitement dans le grandiose projet des Partenariats privé-public dont l'objectif est de passer à la trappe toutes les institutions que le Québec s'est donné au cours des dernières décennies et qui font sa spécificité nationale.

Retour à la page précédente

Partager cet article Imprimer cet article


 


Réseau Média
© l'aut'journal 2002
 
l'aut'journal sur le web
L'aut'journal sur le Web a
été réalisé par Logiweb.