L'aut'journal
Le samedi 24 août 2019
édition web
L'aut'journal
archives
Retourner à L'Aut'Journal au
jour le jour

Recherche
accueil > l’aut’journal > archives > sommaire > article
Paul W. Martin
N° 230 - juin 2004

30 ans à la formation aux droits syndicaux
Hugues Saint-Pierre
Lors de son dernier congrès, le Syndicat des employées et employés de syndicats et des organismes collectifs du Québec (SEESOCQ), sous la présidence de Richard Vennes, célébrait son trentième anniversaire. En 1974, les quelque vingt membres fondateurs, tous des employées ou employés de syndicats de la Centrale de l’enseignement du Québec, l’actuelle CSQ, ont décidé de s’ouvrir aux employées et employés d’organismes collectifs. Aujourd’hui, le SEESOCQ regroupe plus de 180 membres dans 62 unités d’accréditation dispersées entre Gaspé et Vaudreuil-Dorion, Sherbrooke et Rouyn; plusieurs unités ne comptant qu’un seul membre.

Pourquoi se syndiquer quand on travaille pour un syndicat : pour que les principes et les valeurs syndicaux trouvent leur application… et « parce qu’un médecin n’est pas à l’abri des maladies du fait de sa profession » nous dit Claudette Duval, militante depuis la naissance du SEESOCQ.

Le SEESOCQ réussit à offrir tous les services nécessaires à ses membres; cependant, il met l’accent sur la formation aux droits et aux valeurs syndicaux. La convivialité des échanges lors de ses instances, le côté familial de ses rencontres marquent son fonctionnement.

Un peu à l’ombre de ses « grands frères » syndicats employeurs, la plupart du temps avec leur collaboration, le SEESOCQ continue de défendre les valeurs syndicales et la qualité de vie au travail et hors travail de ses membres employées et employés de syndicats et d’organismes collectifs.

Retour à la page précédente

Partager cet article Imprimer cet article


 


Réseau Média
© l'aut'journal 2002
 
l'aut'journal sur le web
L'aut'journal sur le Web a
été réalisé par Logiweb.