L'aut'journal
Le mercredi 16 octobre 2019
édition web
L'aut'journal
archives
Retourner à L'Aut'Journal au
jour le jour

Recherche
accueil > l’aut’journal > archives > sommaire > article
Une guerre humanitaire
N° 204 - novembre 2001

Quelques brèves ou la nouvelle guerre de l’Amérique n’empêche pas les vieilles conneries
François Parenteau
Les sondages démontrent que l'appui à la souveraineté est à son plus bas depuis le référendum de 1980 et que, présentement, plus de 60 % des Québécois trouvent rassurant d'être aussi Canadiens. Si on additionne à ces chiffres le fait qu'en plus, depuis le 11 septembre, nous sommes tous américains, qu'on soustrait le nombre effarant de suicides, René-Daniel Dubois qui ne se sent plus Québécois du tout et tous les citoyens anti-fusions de l'Ouest de l'île qui, en plus, ne veulent même pas être Montréalais… On obtient que, si la tendance se maintient, le Québécois aura complètement disparu d'ici 2038.

Afin de contrer l'alcool au volant, le ministrrrre des trrransporrrts, Guy Chevrrrrette, a invité récemment les Québécois à la délation. Il semblerait qu'à la suite des derniers sondages montrant le peu d'appui à la souveraineté suite aux attentats terroristes, un membre très haut placé du gouvernement péquiste ait eu cette idée en se disant que comme les Québécois étaient des poltrons et des lâcheurs, ils n'auraient aucune difficulté à être des «stools» en plus… Pis je sais c'est qui…

Bernard Landry, de passage à Paris, a notamment signé une entente de collaboration policière avec le gouvernement français qui enverra des agents de la Sûreté du Québec en France. Les policiers français ne devraient pas avoir trop de difficultés à comprendre les poulets québécois 0 après Céline Dion, Julie Snyder, Stéphane Rousseau et Natasha St-Pier, ils sont déjà habitués à nos dindes.

Quant à lui, Jean Charest a enfin présenté la position constitutionnelle du Parti libéral du Québec 0 couché.

Le gouvernement du Québec et les Cris du Nunavut, représentés par Bernard Landry et Ted Moses, ont signé récemment une entente historique. Le gouvernement du Québec s'engage à inclure les autochtones dans ses projets de développement en plus d'allonger d'importantes sommes d'argent en retour de quoi les Cris abandonnent leurs poursuites et acceptent un projet de barrage hydro-électrique. Ainsi, le mode de vie traditionnel des deux nations sera protégé 0 les autochtones continueront d'être dépendants de l'aide gouvernementale et Québec continuera de se foutre de l'environnement pour faire la piasse.

Par ailleurs, le président d'Hydro-Québec, André Caillé, semble faire amorcer à la société d'État un virage non pas vers des énergies plus vertes comme l'énergie éolienne mais bien vers les centrales thermiques ! Caillé dit privilégier le rendement avant tout et quand on tient compte du prix d'achat des Indiens dans la production d'énergie, le pétrole redevient très concurrentiel.

Gérald Tremblay est pour les fusions sur l'Île de Montréal mais ne s'opposera pas à un mouvement de défusions… Il a dénoncé Pierre Bourque pour être à genoux devant n'importe quel promoteur alors que lui ne jure que par les grappes indusrielles. Il a aussi accusé Bourque d'avoir donné un toit aux squatters avant de le critiquer pour les avoir ensuite mis à la rue… En voilà un qui, pour participer à une assemblée contradictoire, n'a même pas besoin d'un adversaire.

Afin de vulgariser et de dédramatiser la guerre menée en Afghanistan par les États-Unis et leurs alliés pour assurer la sécurité de l'Occident, Radio-Canada serait à concocter une série télé sur le sujet. Le titre en serait «L'OTAN d'une paix ».

Les compagnies d'assurances ont été durement touchées par les attentats du World Trade Center et du Pentagone et font valoir qu'elles ne devraient presque rien rembourser. En effet, selon elles, des actes terroristes commis au nom d'Allah devraient être considérés comme des « Act of God».

Enfin, une petite réflexion 0 avant le 11 septembre, George W. Bush était loin d'être adulé par plus de la moitié des Américains parce qu'il représentait à leurs yeux la bigoterie religieuse, le culte des armes à feu et des grosses dépenses militaires en plus d'avoir des liens trop étroits avec l'industrie pétrolière et d'être un imbécile. Depuis le 11 septembre aux États-Unis, on n'a jamais autant invoqué Dieu, tout le monde s'achète un gun, le budget de la défense a été mutliplié, tout ça à cause d'un milliardaire saoudien caché au Moyen-Orient, et George Bush est un héros…

C'est pour ça qu'il faut réussir à éradiquer le terrorisme. Ça a vraiment des effets dévastateurs…

Texte lu à l’émission Samedi et rien d’autre, 1ère chaîne de Radio-Canada, le 3 novembre 2001.

Retour à la page précédente

Partager cet article Imprimer cet article


 


Réseau Média
© l'aut'journal 2002
 
l'aut'journal sur le web
L'aut'journal sur le Web a
été réalisé par Logiweb.