L'aut'journal
Le mercredi 12 décembre 2018
édition web
L'aut'journal
archives
Retourner à L'Aut'Journal au
jour le jour

Recherche
accueil > l’aut’journal > archives > sommaire > article
AD MARE USQUE AD MARTIN
N° 225 - janvier 2004
Livre : La colère du juste
Parthenais beach
Fernand Foisy
Michel Chartrand a toujours refusé de m'accorder une entrevue sur la période de son incarcération en 1970. Mais j'ai pu recueillir, au hasard de nos conversations, quelques confidences.

On n'avait pas de traitement privilégié, mais on avait une wing pour nous cinq (Gagnon, Larue-Langlois, Lemieux et Vallières).C'était une aile de la prison qui comportait 24 cellules et 3 grandes tables en fer noir.

Au début, après notre arrestation, on était dans le poste de police (au quatrième étage), avec les lumières allumées 24 heures par jour. Il y avait un chariot pour la nourriture qui avait dû coûter 125 000$ mais qui avait été mal pensé. À cause de sa dimension excessive, il ne rentrait pas dans le couloir, alors les policiers provinciaux nous apportaient nos assiettes à la main.

Une fois, les gardiens m'ont écœuré. J'ai rouspété et ils m'ont mis dans le trou. C'est un p'tit trou d'cul qui écoutait mes conversations au téléphone. Il écoutait sur la ligne et, n'ayant pas aimé mes propos, il m'a rapporté à son boss. À un moment donné, j'ai eu droit à une séance de questions. Deux gars m'interrogeaient. Ils m'ont demandé si j'étais membre du FLQ. J'ai dit non. J'ai dit : Quoi, est-ce qu'il y a un insigne ou quelque chose ? Est-ce qu'il y a des cartes de membre ? Parce que j'ai été membre de plusieurs organisations politiques et syndicales dans ma vie et chaque fois j'avais une carte de membre. J'ai pas de carte du FLQ.

Vallières passait ses grandes journées à placoter, Gagnon était plus tranquille ; Lemieux était souvent au téléphone avec des confrères avocats qui ne voulaient rien faire pour l'aider.

Un gardien me dit un jour : Vous savez, on a une job dangereuse ici. Je lui réponds : Une job dangereuse ? Crisse, vous avez deux rangées de barreaux qui vous séparent et vous appelez ça dangereux ?

Michel Chartrand

La colère du juste, Fernand Foisy, Lanctôt éditeur, 2003

Retour à la page précédente

Partager cet article Imprimer cet article


 


Réseau Média
© l'aut'journal 2002
 
l'aut'journal sur le web
L'aut'journal sur le Web a
été réalisé par Logiweb.