L'aut'journal
Le lundi 27 mai 2019
édition web
L'aut'journal
archives
Retourner à L'Aut'Journal au
jour le jour

Recherche
accueil > l’aut’journal > archives > sommaire > article
Bullshit !
N° 224 - novembre 2003
Ce que tout journaliste devrait savoir
La queue de la tempête
Laila Maalouf
En décrochant un poste à CNN, l’Américaine April Oliver était certaine de réaliser son rêve de journaliste. « J’éprouvais le sentiment de travailler dans un des rares îlots de résistance à la dictature de l’audimat. » Mais le rêve s’est transformé en cauchemar… Ses ennuis ont commencé en 1998, alors qu’elle menait une enquête sur l’opération Tailwind, et qu’elle découvre que l’armée américaine avait utilisé des gaz innervants pour éliminer ses déserteurs pendant la guerre du Vietnam.

CNN se laisse rapidement intimider par les pressions qui pèsent pour étouffer les révélations de la journaliste. L’objectif de CNN devient rapidement très clair : tuer la découverte d’April. Licenciée, traitée de « délinquante journalistique », April poursuit néanmoins ses tentatives pour rendre son enquête publique. En mai 2000, elle gagne enfin son procès, et reçoit des dommages et intérêts de CNN. Deux ans plus tard, la Cour d’appel confirme le sérieux de son enquête sur l’opération Tailwind.

April s’est pourtant longtemps questionnée sur son geste. Aurait-elle dû procéder autrement ? Elle en est venue à définir, avec le temps, des préceptes, sortes de règles de survie journalistique, à l’intention des enquêteurs qui se consacrent à un dossier sensible risquant d’ébranler « l’establishment » :

1. Tout journaliste détenant un sujet susceptible de déclencher une polémique devrait aviser ses supérieurs, par écrit et avant toute diffusion ou publication, de ses inquiétudes.

2. Les conseils d’un avocat sont précieux.

3. Ne jamais coopérer avec l’institution qui fait l’objet du reportage d’enquête.

4. Exiger d’être prévenu si le reportage fait l’objet d’une contre-enquête au sein même de la rédaction.

5. S’il y a contre-enquête, demander qu’elle soit confiée à des journalistes, et non à des avocats à la solde des dirigeants de l’entreprise de presse.

6. Ne jamais démissionner, quelles que soient les pressions.

7. Ne pas avoir peur de prendre action en justice.

8. Veiller à ce que les frais d’une éventuelle procédure judiciaire reviennent à la charge de l’employeur.

9. La règle d’or : ne jamais se taire, pour éviter la circulation des contre-vérités. « Dans l’univers des médias modernes, une information a un cycle de vie de vingt-quatre heures. Soit on est en mesure de réagir immédiatement et de rectifier ce qui doit l’être, soit les pires mensonges deviennent paroles d’Évangile. »

Retour à la page précédente

Partager cet article Imprimer cet article


 


Réseau Média
© l'aut'journal 2002
 
l'aut'journal sur le web
L'aut'journal sur le Web a
été réalisé par Logiweb.