L'aut'journal
Le dimanche 17 février 2019
édition web
L'aut'journal
archives
Retourner à L'Aut'Journal au
jour le jour

Recherche
accueil > l’aut’journal > archives > sommaire > article
L'homo libéralus !
N° 223 - octobre 2003

Hommage à Richard Boutet
Pascal Gélinas, réalisateur
Tu nous as quitté vendredi le 29 août en nous prenant tous par surprise. Un infarctus.

Tu venais d’achever le sprint qui t’a permis de terminer ton dernier film, Sexe de rue.

Richard, j’admire ce que tu as fait. Tu t’es lancé à corps perdu dans une production documentaire qui disait les choses essentielles, à ta manière, sans jamais laisser indifférent. Dans chacun de tes films, tu as trouvé une forme unique, originale, intime. Tu nous as parlé de l’amiantose, du petit peuple qui a souffert de la Dépression, des Québécois se sont levés contre la conscription de la Première Guerre mondiale. Tu as exploré la maladie mentale, le suicide, la prostitution, le pouvoir des sectes, l’exploitation de l’homme par l’homme. Tu as cherché à éveiller notre conscience sur une réalité crue, et qui t’apparaissait fondamentale.

J’ai eu la chance de faire route avec toi pendant trois ans, durant la réalisation de La Turlute des années dures. Un travail patient, opiniâtre, une volonté de débusquer la poésie des gens pauvres qui subissaient la cruauté d’une économie aveugle.

Après, lorsque l’on se revoyait, à chaque fois ton regard s’allumait quand tu parlais de ton prochain film. Quelle énergie tu avais malgré le travail sans filet, malgré les conditions précaires qu’on impose au documentaire, malgré la difficulté de garder en vie une boite de production indépendante et audacieuse dans son propos.

Un tel travail, ça use, tu en as payé le prix. On peut rêver aux films que tu aurais faits durant les vingt prochaines années. Mais il suffit de regarder ceux que tu nous laisses pour sentir toute la générosité et la lucidité qu’ils contiennent.

Tu n’as jamais choisi la voie de la facilité. Tu as pris le parti de la conscience, de la tolérance, de la compassion. Tu nous as tous enrichis.

Merci Richard, documentariste libre.

Retour à la page précédente

Partager cet article Imprimer cet article


 


Réseau Média
© l'aut'journal 2002
 
l'aut'journal sur le web
L'aut'journal sur le Web a
été réalisé par Logiweb.