accueil > l’aut’journal > archives > sommaire > article
L'homo libéralus !
N° 223 - octobre 2003

Le retour aux pierrafeu
Pierre Dubuc
Le désenchantement est vif à l’égard du gouvernement Charest. Le Québec croyait avoir élu un gouvernement libéral bon ton, à la mode des années 1970, mais se retrouve avec un gouvernement conservateur, modèle des années 1980. Compressions budgétaires, sous-traitance, privatisations, le menu néolibéral est complet. Réductions d’impôts pour les mieux nantis, tarifications nouvelles pour les démunis et la classe moyenne, on tire généreusement la nappe du côté des classes fortunées.

Dans les milieux syndicaux et populaires, on discute déjà du meilleur moyen de se débarrasser du gouvernement Charest dès la prochaine élection.

Imbus d’eux-mêmes, arrogants, persuadés d’avoir vaincu le « séparatisme », les libéraux fédéraux voudront remettre le Québec à sa place, c’est-à-dire au rang d’une « province comme les autres ». Et le gouvernement Charest n’aura pas d’autre choix que de prendre son trou. Concrètement, cela signifie que nous ne pourrons nous contenter de changer de gouvernement à Québec. Nous devrons également avoir pour objectif la souveraineté du Québec.

Retour à la page précédente