L'aut'journal
Le jeudi 23 mai 2019
édition web
L'aut'journal
archives
Retourner à L'Aut'Journal au
jour le jour

Recherche
accueil > l’aut’journal > archives > sommaire > article
Finies les folies !
N° 222 - septembre 2003

Une coalition pour combattre les politiques de Charest
Paul Cliche
La baisse d’impôts est le symbole de la réingénierie et de la déstructuration de l’État

Aussi bien aux Journées d’étude d’Alternatives qu’à l’Université d’été du Centre de formation populaire (CFP) on a souhaité que les mouvements sociaux se coalisent rapidement pour lancer une campagne afin de contrer les politiques néolibérales du gouvernement Charest.

On a aussi suggéré un angle d’attaque semblable: la revendication d’une réforme fiscale en vue de contrer le projet de réduction d’impôts libéral à laquelle viendraient s’ajouter quelques autres thèmes comme la protection de l’universalité des programmes sociaux, la protection de l’environnement et une réforme du mode de scrutin qui instaure une véritable représentation proportionnelle.

Intervenant à la réunion d’Alternatives au cours d’une séance consacrée au «grand virage à droite», le professeur Jean-Marc Piotte, de l’UQÀM, a démontré comment le Parti libéral était en rupture complète avec son passé en réduisant les impôts pour donner de l’argent aux consommateurs afin qu’ils relancent l’économie ainsi qu’en réduisant le rôle et la taille de l’État.

Quant à Françoise David qui a participé à l’Université d’été du CFP, elle a souligné que depuis les dernières élections le Québec se trouvait dans une situation qui pourrait devenir aussi critique que celle de l’Ontario, de l’Alberta et de la Colombie Britannique. Elle a aussi souhaité qu’une coalition des mouvements sociaux se forme le plus vite possible et qu’elle choisisse un thème transversal qui pourrait être de faire campagne contre la baisse d’impôts qui est en quelque sorte le symbole de la réingénierie et de la déstructuration de l’État que Charest a mises en branle.

L’idée d’une alliance électorale entre le Bloc québécois et le NPD, lors des prochaines élections fédérales, a été lancée lors des Journées d’étude d’Alternatives par Amir Khadir qui a été candidat du Bloc québécois dans Outremont aux dernières élections fédérales et candidat de l’UFP dans Mercier aux élections québécoises d’avril dernier. Il l’a fait en présence du chef du NPD, Jack Layton, et de la députée bloquiste Francine Lalonde en précisant qu’il en avait parlé au chef du Bloc, Gilles Duceppe, récemment. Si elle se concrétisait cette alliance signifierait que les deux partis se partageraient les circonscriptions au Québec.

M. Layton a répondu qu’il prenait l’idée en considération et qu’il était prêt à discuter éventuellement avec le Bloc, mais Mme Lalonde n’a pas réagi. Les deux ont cependant signalé que les députés des deux partis collaborent fréquemment sur des dossiers aux Communes.

Retour à la page précédente

Partager cet article Imprimer cet article


 


Réseau Média
© l'aut'journal 2002
 
l'aut'journal sur le web
L'aut'journal sur le Web a
été réalisé par Logiweb.