L'aut'journal
Le lundi 26 août 2019
édition web
L'aut'journal
archives
Retourner à L'Aut'Journal au
jour le jour

Recherche
accueil > l’aut’journal > archives > sommaire > article
Embargo : Esso - McDo
N° 218 - avril 2003

C’est confirmé : Noranda emploie des scabs !
Pierre Dubuc
La Commission des relations du travail du Québec vient d’ordonner à Mines Noranda de « cesser et de s’abstenir d’utiliser en tout temps… tout salarié hors de l’unité… » De même, le commissaire Michel Denis ordonne à Noranda de cesser d’utiliser dans son établissement les services « de toute personne à l’emploi d’un autre employeur ou d’un entrepreneur afin d’accomplir… le travail normalement exécuté par tout salarié de l’unité de négociation en grève. » En termes clairs, cela veut dire : cesser d’utiliser des scabs !

Pour le président du Syndicat des travailleurs de Mines Noranda à Rouyn-Noranda, Raymond Desabrais, cela vient confirmer les appréhensions entretenues depuis le début du conflit à l’effet que l’employeur ne pouvait maintenir sa production sans recourir à des briseurs de grève. « Il s’agit de voir maintenant comment la direction va se conformer à l’ordonnance émise. »

« En agissant de la sorte, commente Raymond Desabrais, président du syndicat, la compagnie Noranda prolonge indûment le conflit faisant perdre 400 000 dollars par semaine à l’économie de notre région. Noranda se comporte comme un vampire en Abitibi-Témiscamingue, en siphonnant toutes les ressources humaines et naturelles de la région et en se désintéressant du sort des familles des travailleurs et de celui des commerçants qui vivent des revenus que touchent les 560 employés de la fonderie. », en grève depuis le 18 juin 2002.

Retour à la page précédente

Partager cet article Imprimer cet article


 


Réseau Média
© l'aut'journal 2002
 
l'aut'journal sur le web
L'aut'journal sur le Web a
été réalisé par Logiweb.