L'aut'journal
Le samedi 19 octobre 2019
édition web
L'aut'journal
archives
Retourner à L'Aut'Journal au
jour le jour

Recherche
accueil > l’aut’journal > archives > sommaire > article
Les boys 3 1/2
N° 206 - février 2002

Brèves
Pierre Dubuc, Renaud Germain et André Maltais
Langue 0 Moins c’est cher, plus on apprend !

Il absolument lire les trois excellents articles de Jean Dorion sur la situation du français dans le réseau scolaire publiés dans Le Devoir (voir le site Internet du Devoir). On y apprend que, depuis 1994, la part du secteur anglais de l'enseignement primaire et secondaire progresse chaque année; celle du secteur français recule dans la même mesure. À lire en particulier le deuxième article dans lequel Dorion taille en pièces l'argument du Rapport Larose selon lequel la présence d'un réseau public anglophone serait « un atout pour la mondialisation ».

En fait, on en apprend plus dans les trois articles de Dorion sur la situation du français dans le réseau scolaire que dans l'ensemble du Rapport Larose, qui nous a coûté 2 millions $ (156 750 $ pour son président Gérald Larose). Même la ministre Diane Lemieux a été forcée d'admettre que le Rapport Larose se limitait à du verbiage. «La commission a fait le choix de travaux plus qualitatifs, basés sur une démarche participative. Mais quand arrive le moment des choix, il faut chiffrer. C'est sûr que j'ai dû compléter leurs travaux avec notre équipe de chercheurs ».

Pour une nouvelle constitution du Québec

Marc Brière veut lancer un mouvement pour l'adoption d'une nouvelle constitution québécoise. Pour plus d'informations, consultez le site Internet vigile.net

Une conséquence du 11 septembre

La novlangue de l'establishment continue sa croissance. Elle a conquis de nouveaux marchés. On savait qu'une « restructuration », c'était des mises à pied, et qu'une « assurance emploi », c'est une assurance chômage. On était en terrain connue. Mais leur façon de parler de la guerre, on savait pas ! Alors, pour ceux qui ne savent toujours pas, les « dommages collatéraux », ce sont les civils tués par les bombardements et, les «combattants illégaux », ce sont les militaires. Que voulez-vous, la convention de Genève, c'est démodé, dépassé. Bref, c'est has been. On est impatient de savoir ce que nous réserve la novlangue pour la torture.

Le bulldozer et l'olivier

Le 11 décembre, le cinéaste égyptien de 76 ans, Youssef Chahine, a exprimé sa colère contre les États-Unis au cours d'une conférence de presse à la veille de la sortie en France de son dernier film « Silence, on tourne ! »

« Il y a une telle accumulation d'arrogance, a dit Chahine. Bush se permet de dire qui est terroriste. Mais, lui-même, qui est-il ? Il aide Israël qui est un pays bâti sur le terrorisme. »

« L'occupation de la Palestine, c'est une violence et ça déclenche obligatoirement une résistance. »

« Ce n'est pas Yasser Arafat qui a ordonné l'Intifada. Ce sont les Palestiniens eux-mêmes qui sont sortis et la pierre est devenue plus puissante que la bombe. Moi-même, je peux devenir Hamas demain matin. »

« J'ai vu une image que je n'ai jamais oubliée0 celle d'un bulldozer en train de déraciner un olivier vieux de plus de 300 ans. C'était horrible. Ça me met en colère. Ils n'ont rien appris. »

Parlant du 11 septembre, Chahine regrette le manque de clairvoyance des politiciens américains0

« Ils ont les meilleures universités du monde et ils forment une génération d'une ignorance incroyable. Ils n'ont jamais éprouvé la nécessité de savoir qui est l'autre. »

« Après avoir diabolisé le Japonais, le Russe, l'Arabe, c'est le tour du terroriste islamiste. Ils ont lié et c'est très, très dangereux, terroriste et musulman. On dirait qu'ils font exprès d'avoir des présidents débiles ! »

Une image inoubliable du conflit palestinien

De bonnes notes pour Cuba

Le New York Times du 14 décembre dernier rapporte qu'un test mené par l'UNESCO auprès d'écoliers de niveau primaire de tous les pays d'Amérique latine a montré que les enfants de Cuba arrivent en tête dans tous les domaines.

La performance des petits cubains de 3e et 4e année en mathématiques et en langue était tellement supérieure aux autres que l'UNESCO a dû retourner à Cuba pour faire un autre test et vérifier les résultats obtenus !

« Même les élèves cubains les plus faibles de 4e année étaient bien au-dessus de la moyenne latino-américaine », dit l'article.

Retour à la page précédente

Partager cet article Imprimer cet article


 


Réseau Média
© l'aut'journal 2002
 
l'aut'journal sur le web
L'aut'journal sur le Web a
été réalisé par Logiweb.