L'aut'journal
Le samedi 19 octobre 2019
édition web
L'aut'journal
archives
Retourner à L'Aut'Journal au
jour le jour

Recherche
accueil > l’aut’journal > archives > sommaire > article
La relève de la garde
N° 207 - mars 2002

La journée internationale des femmes
Élaine Audet

8 mars 2002



C'est autour du thème « Nouvelles réalités, solidarités nouvelles », que le Conseil du statut de la femme invite cette année les femmes à se mobiliser. À partir du constat que notre société a changé durant les dernières décennies, notamment avec l'augmentation du nombre de QuébécoisEs originaires d'autres pays, cette 31e Journée internationale des femmes (JIF) célébrée au Québec sera consacrée à la réflexion sur la façon de tisser de nouvelles solidarités et le rôle que peuvent y jouer les femmes.

Il semble que l'origine de la JIF ne soit pas la grande grève des chemisières de New York du 22 novembre 1909 au 15 février 1910, qualifiée de « grève du mouvement des femmes ». C'est la conclusion de Renée Côté, après quatre ans de recherches, pour son livre, La journée internationale des femmes paru aux éditions du Remue-ménage en 1984.

Chicago, New York, Copenhague, Berlin, Hambourg et... Montréal

La célébration d'une journée annuelle des femmes remonterait à un meeting politique tenu le 3 mai 1908 à Chicago, pendant lequel les féministes appellent à la lutte pour le droit de vote, à l'abolition de l'esclavage sexuel des femmes et de l'exploitation des ouvrières sous-payées.

Ce n'est cependant pas avant la IIe Conférence internationale des femmes socialistes, à Copenhague le 8 mars 1910, que la militante féministe Clara Zetkin propose de consacrer chaque année cette journée aux femmes. Sa proposition obtient un succès inespéré quand, l'année suivante, 50 000 femmes défilent dans les rues de Berlin, presque autant à Hambourg et dans les autres grandes villes d'Allemagne.

Au Québec, ce ne sera qu'en 1971 que la JIF sera fêtée, sous l'impulsion du Front de libération des femmes du Québec (FLFQ), lors d'une campagne nationale en faveur de l'avortement libre, gratuit, sur demande. Petit à petit, les syndicats et les groupes communautaires participeront annuellement à cette célébration en mettant en lumière toutes les formes de discrimination envers les femmes et en resserrant leurs liens de solidarité.

La marche dure depuis 70 ans

Plusieurs activités sont prévues à travers le Québec pour célébrer le 8 mars. On pourra consulter le calendrier pour toutes les régions sur le site Internet du CSF . À Montréal, une grande marche aura lieu le 8 mars à 18 h. à partir du métro Préfontaine pour se terminer par une assemblée publique au Zest, 2100, rue Bennett (près de la rue Ontario). Le thème choisi par l'Intersyndicale des femmes est 0 Contre les violences faites aux femmes – La paix en toute complicité ! Information 0 Christine Dandenault – Tél. 0 (514) 253-7459 ou forum_des_femmes@hotmail.com.

Par ailleurs, le Comité d'action sociale, culturelle et politique des étudiantEs de l'Institut de recherches et d'études féministes (IREF-UQAM) organise une fête populaire, le 7 mars 2002 à 17 h, à l'UQAM, 1430, rue Saint-Denis, local D-R200. Information Rébecca Beauvais - tél. 0 (514) 987-6587 ou richreb@sympatico.ca.

Retour à la page précédente

Partager cet article Imprimer cet article


 


Réseau Média
© l'aut'journal 2002
 
l'aut'journal sur le web
L'aut'journal sur le Web a
été réalisé par Logiweb.