L'aut'journal
Le jeudi 23 mai 2019
édition web
L'aut'journal
archives
Retourner à L'Aut'Journal au
jour le jour

Recherche
accueil > l’aut’journal > archives > sommaire > article
Le vol de l'été se poursuit
N° 192 - septembre 2000

Le plus gros et le meilleur
Michel Lapierre
Gérard Dagenais, le plus illustre de nos puristes, a eu la vanité de publier plusieurs articles sur la valeur patriotique du beau langage dans l'hebdomadaire Allô Police. Lionel Meney, professeur de linguistique à l'Université Laval, n'a certes pas l'esprit aussi hautain ; mais son gigantesque dictionnaire de la langue québécoise surpasse tous les autres. À la différence de celui de Dagenais, il n'est nullement normatif. Plus de 1 800 pages à la typographie serrée. Un nombre incalculable de citations d'auteurs. Geneviève Guèvremont côtoie Michel Tremblay et les Colocs. Seul un Français établi chez nous depuis trente ans pouvait nous apprendre que l'expression promettre mer et monde est typiquement québécoise. En France, on promet monts et merveilles !

Meney ne va pas jusqu'à classer plus souvent qu'autrement parmi les anglicismes, comme le fait Gilles Colpron de manière très arbitraire. Il me semble toutefois qu'il pourrait nuancer un peu sa pensée lorsqu'il affirme que paver la voie est un simple calque de l'anglais. On trouve cette expression dans le très monumental et très hexagonal Trésor de la langue française, avec des exemples tirés de Chateaubriand et de Clemenceau.

On n'en finira jamais avec la langue. C'est pourquoi je me range toujours du côté de la littérature, qui en est la secrète et continuelle transgression, tout en m'inclinant devant l'incomparable érudition de M. Meney, qui n'a pas manqué de dépouiller Photo Police. M.L.

Dictionnaire québécois-français, Lionel Meney, Guérin, 1999

Retour à la page précédente

Partager cet article Imprimer cet article


 


Réseau Média
© l'aut'journal 2002
 
l'aut'journal sur le web
L'aut'journal sur le Web a
été réalisé par Logiweb.