L'aut'journal
Le samedi 19 octobre 2019
édition web
L'aut'journal
archives
Retourner à L'Aut'Journal au
jour le jour

Recherche
accueil > l’aut’journal > archives > sommaire > article
La relève de la garde
N° 207 - mars 2002

Brèves
Pierre Dubuc
La différence entre l'islam et la chrétienneté

Le ministre américain de la Justice, John Ascroft, a résumé de la façon suivante la différence fondamentale entre les religions chrétiennes et l'islam 0 « L'islam demande à ses fidèles de mourir pour leur dieu, alors que, dans le cas des religions chrétiennes, c'est dieu qui est mort pour les fidèles ». Textuel ! Ascroft est un fondamentaliste religieux pentecotiste qui se targue de lire des passages de la bible à tous les matins.

Tout un modèle !

Guy St-Pierre, le président du conseil d'administration de la Banque Royale, souhaite une plus grande place du privé dans la santé. Il donne en exemple le domaine de l'éducation « où le secteur privé cohabite avec le secteur public ».

Bel exemple, en effet. L'école privée ne « cohabite pas avec l'école publique », elle est en train de l'avaler. Dans la région de Montréal, plus d'un élève sur trois fréquente l'école privée au secondaire et les écoles privées ne suffisent pas à la demande. Rappelons que les écoles privées sont subventionnées à plus de 65 % à même les fonds publics.

Pour concurrencer l'école privée, les brillants gestionnaires de l'école publique ont décidé d'augmenter le nombre d'écoles à vocation particulière – comme les écoles internationales – qui, copiant les écoles privées, sélectionnent leurs élèves. On imagine la qualité de l'école publique ordinaire doublement écrémée par les écoles privées et publiques à vocation particulière !

Voilà le modèle qu'ont en tête les partisans de la « cohabitation du privé et du public » dans le domaine de la santé.

Retour à la page précédente

Partager cet article Imprimer cet article


 


Réseau Média
© l'aut'journal 2002
 
l'aut'journal sur le web
L'aut'journal sur le Web a
été réalisé par Logiweb.