L'aut'journal
Le samedi 20 juillet 2019
édition web
L'aut'journal
archives
Retourner à L'Aut'Journal au
jour le jour

Recherche
accueil > l’aut’journal > archives > sommaire > article
Le vol de l'été se poursuit
N° 192 - septembre 2000

L’armement nucléaire américain est toujours le bienvenu au Canada
Saël Lacroix
Le 10 novembre 1950, l’aviation américaine échappa une bombe atomique dans le fleuve Saint-Laurent au large de Rivière-du-Loup. Cet accident s’inscrit dans une longue liste impliquant l’arme nucléaire sur le territoire canadien. Au moment où les États-Unis relancent le projet Star Wars et que le gouvernement canadien s’apprête à accueillir sans débat une nouvelle génération d’armes de destruction massive, il est important de rappeler brièvement l’histoire de la présence nucléaire américaine et les risques qui y sont associés.

Six ans après la chute de l’empire soviétique, la question de l’armement nucléaire reprend de plus belle. Le projet NMD (National Missile Defense), genre de bouclier qui intercepterait l’ogive nucléaire ennemi en plein vol, deviendra un enjeu de premier ordre avec l’élection du nouveau président américain. Publiquement soulevée pour la première fois par le président Clinton lors de sa rencontre avec son homologue russe Vladimir Poutine, l’idée n’a pas manqué de provoquer d’importants remous à l’échelle mondiale. Pour sa part, le Canada n’a manifesté aucune opposition réelle face au projet, même s’il contrevient directement au Traité de missiles anti-balistique (ABM) signé en 1972 entre les États-Unis et l’Union Soviétique, lequel, dans les circonstances, mettait un frein de façon efficace à la course aux armements.

L’occupation américaine

Historiquement, le Canada s’est toujours montré extrêmement docile face aux stratégies nucléaires américaines. La Deuxième Guerre mondiale a provoqué une importante augmentation des effectifs militaires dans le nord du continent. L’armée américaine n’allait pas manquer pareille occasion de s’implanter sur l’immense territoire canadien avec l’intention d’y rester.

Parmi la centaine de sites militaires américains établis au Canada durant la guerre froide, le plus actif fut celui de Goose Bay, dans la région du Labrador. Les origines du contrôle américain sur cette base remontent à la Deuxième Guerre mondiale. L’Angleterre, désespérément en quête de matériel de guerre pour combattre la montée nazie, va aller jusqu’à offrir sa colonie de Terre-Neuve aux États-Unis en échange d’armes. Goose Bay, qui était déjà un site militaire, s’avérait très stratégique géographiquement puisqu’elle constituait la base militaire nord-américaine la plus rapprochée de l’Europe. Lorsque Terre-Neuve se joignit à la confédération canadienne en 1949, les États-Unis refusèrent de se départir du site. Un an plus tard, l’U.S. Air Force y stocka 11 bombes atomiques de type Mk4.

La première présence nucléaire connue au Canada remonte ainsi à l’automne 1950. Lors du déplacement, une des bombes fut perdue dans le fleuve Saint-Laurent près de Rivière-du-Loup. C’est le processus « d’insertion en vol » (le plutonium – ou l’uranium – et la bombe sont transportés séparément jusqu’au moment de l’attaque) qui sauva la région du Bas St-Laurent de la radiation. L’affaire fut évidemment étouffée.

Ainsi, la Gazette de Montréal du 11 novembre 1950 rapportait que le bombardier B-50, dans un vol de routine, avait lâché intentionnellement une bombe de pratique après avoir éprouvé des problèmes mécaniques. Il ne s’agissait pourtant pas d’un cas isolé. L’encadré ci-contre énumère les différents incidents connus impliquant l’arme nucléaire au Canada durant la présence américaine sur le territoire (1940-1970).

Accidents de l’U.S. Air Force impliquant l’arme nucléaire sur le territoire canadien

Code militaire pour décrire l’intensité d’un accident impliquant l’arme nucléaire 0

Nucflash0 une détonation ou un incident non autorisé pourrait entraîner le risque d’une guerre nucléaire.

Broken Arrow0 une arme nucléaire risque d’exploser, a explosé ou a été perdue. Il ne s’agit pas d’une détonation, situation qui entraînerait le risque de déclencher une guerre.

Brent Spear0 une arme nucléaire a été abîmée et demande une réparation ou un remplacement sans risque de détonation.

Dull Sword0 incident sans conséquence significative qui nuirait aux opérations du système d’armement nucléaire sans risque de détonation.

Le crash de Goose Bay

Incident0 écrasement de l’avion de Goose Bay à Tucson. Trois engins prennent feu, probablement dû au gel du carburateur

Catégorie0 Dull Sword

Date0 23 septembre 1950

Localisation0 Goose Bay

Le crash de l’île de Vancouver

Incident0 bombe atomique accidentellement échappée sans détonation critique

Catégorie0 Broken Arrow

Date014 février 1950

Localisation0 Colombie-Britannique

L’incident de Rivière-du-Loup

Incident0 bombe atomique accidentellement échappée sans détonation critique

Catégorie0 Broken Arrow

Date0 10 novembre 1950

Localisation0 Dans le fleuve Saint-Laurent près de Rivière-du-Loup

Le crash de Goose Bay

Incident0 écrasement aérien

Catégorie0 n/d

Date0 4 août 1950

Localisation0 quelques km au nord de Goose Bay

Le crash de Goose Bay

Incident0 écrasement aérien

Catégorie0 probablement Dull Sword

Date0 12 ou 13 février 1953

Localisation0 Goose Bay

Le crash de Nut Cove

Incident0 écrasement aérien

Catégorie0 possiblement Dull Sword

Date0 18 mars 1953

Localisation0 Random Island, Terre-Neuve

Le crash de Big Sandy Lake

Incident0 explosion en plein vol

Catégorie0 possiblement Broken Arrow, mais probablement Dull Sword

Date0 12 février 1955

Localisation0 Big Sandy Lake, Saskatchewan

Le North Atlantic drop

Incident0 abandon de une ou plusieurs armes nucléaires durant le vol

Catégorie0 Broken Arrow

Date0 24 février 1956

Localisation0 Atlantique-Nord

Le crash de Lakenheath Igloo

Incident0 écrasement après une erreur mécanique pendant une mission de formation

Catégorie0 Dull Sword

Date0 1er décembre 1956

Localisation0 près de Nipigon, Ontario

Le crash de Cape Sable Island

Incident0 amerrissage forcé

Catégorie0 probablement Dull Sword

Date0 27 avril 1957

Localisation0 sud-ouest de Cape Sable Island, Nouvelle-Écosse

Le crash de Grand Bruit

Incident0 fuite de l’équipage durant le vol de la base de Plattsburgh à Gander

Catégorie0 probablement Dull Sword

Date0 17 septembre 1957

Localisation0 85 km au sud de Grand Bruit, Terre-Neuve

Le crash de Goose Bay

Incident0 accident aérien après que l’engin ait pris feu

Catégorie0 n/d

Date0 30 novembre 1957

Localisation0 Goose Bay

Le crash de Goose Bay

Incident0 écrasement aérien

Catégorie0 probablement Dull Sword

Date0 24 avril 1958

Localisation0 Goose Bay

Le crash de Goose Bay

Incident0 écrasement aérien

Catégorie0 probablement Dull Sword

Date0 2 octobre 1959

Localisation0 Goose Bay

Le crash de Pagwa

Incident0 collision en plein vol entre un B-47 et un F-102

Catégorie0 probablement Dull Sword

Date0 17 décembre 1959

Localisation0 65 km au nord-ouest de Pagwa, Ontario

Le crash de Port au Basque

Incident0 écrasement aérien

Catégorie0 probablement Dull Sword

Date0 21 septembre 1960

Localisation0 sud-est de Port au Basque, Terre-Neuve

Le Crash de Terre-Neuve

Incident0 écrasement aérien

Catégorie0 Dull Sword

Date0 15 octobre 1961

Localisation0 côtes de Terre-Neuve

Le crash de Goose Bay

Incident0 écrasement aérien

Catégorie0 n/d

Date0 13 décembre 1962

Localisation0 Goose Bay

La collision de St John

Incident0 collision et explosion pendant le ravitaillement en carburant

Catégorie0 possiblement Broken Arrow

Date0 26 février 1965

Localisation0 400 km au sud-est de St John, Terre-Neuve

L’accident du Richelieu

Incident0 deux bombes d’entraînement échappées accidentellement

Catégorie0 probablement Dull Sword

Date0 février-mars 1967, 68 ou 69

Localisation0 Rivière Richelieu, Québec

Le crash de Toronto

Incident0 écrasement aérien

Catégorie0 n/d

Date0 12 février 1968

Localisation0 nord de Toronto, Ontario

Le crash de Goose Bay

Incident0 écrasement aérien

Catégorie0 n/d

Date0 10, 17 ou 18 décembre 1968

Localisation0 Goose Bay

Le crash de Portage La Prairie

Incident0 explosion après que le bombardier ait touché le sol

Catégorie0 n/d

Date0 7 février 1969

Localisation0 Portage La Prairie, Manitoba

(Tiré de John Clearwater, US Nuclear Weapon in Canada, Dundurn Group, 1999)

Retour à la page précédente

Partager cet article Imprimer cet article


 


Réseau Média
© l'aut'journal 2002
 
l'aut'journal sur le web
L'aut'journal sur le Web a
été réalisé par Logiweb.